Twitter response:

La Différence

Les tout-petits aiment la différence ::: Chaque enfant est un être unique 

la différence chez les enfantsVoici un des 5 principes de bases

  • Le respect du rythme de développement de chaque enfant dans l’acceptation de son unicité est très important car, chaque enfant à des besoins et des intérêts différents;
  • Les enfants apprennent selon un rythme qui leur est propre, peu importe leur particularité, leur origine, leur différence, tous les enfants sont en droit de s’attendre à un traitement juste et équitable, et administré avec le plus grand respect.

Programme éducatif de la petite enfance

Mettre en valeur la personnalité de chaque enfant, tout en l’aidant à s’intégrer au groupe : c’est l’une des contradictions que nous, intervenantes, parents, avons à résoudre. 

Au début de sa vie, un bébé a tendance à croire que tout est comme lui. Il ne se sent pas dissocié de son environnement proche, sa mère et lui ne font qu’un, les bruits et les odeurs dans lesquels il baigne tout au long de la journée font partie de lui. Il lui faut atteindre une certaine maturité de son système nerveux, avoir de nombreuses expériences relationnelles avec les autres, pour prendre conscience qu’il est un individu. Et à partir de là, faire la différence avec les autres.

Le jeune enfant est attiré par ce qui est très différent. Attrait pour la nouveauté, la complémentarité, pour les différences morphologiques, culturelles ou de tempérament, car on va souvent chercher ailleurs ce que l’on cherche à découvrir en soi !

Pointer les différences aide l’enfant à découvrir qu’il est « unique ». Et qu’il est donc aussi une richesse pour les autres. Une belle manière de fêter sa “vitalité”.

Mais un enfant a besoin aussi de se sentir appartenir à un groupe de semblables, pour ne pas se sentir isolé. Fort de cette appartenance, il peut aller plus aisément vers les autres. C’est le dilemme que les parents doivent résoudre : permettre à l’enfant d’accéder à la perception de son côté unique, de sa propre identité, sans être coupé des autres.

Jouer avec un enfant aux jeux des différences permet d’articuler ces deux tensions. On pointe ce qui est particulier, mais ensemble. C’est une vraie approche de la vie par le jeu, où l’on se laisse le temps de prendre de la distance et de se retrouver. Si un petit s’amuse à découvrir ces différences avec plaisir et dans le rire, il y a de fortes chances pour que, plus tard, il retrouve le même plaisir à rencontrer l’autre. Et plus il aura cette richesse-là, plus il pourra s’autoriser à cultiver ses propres différences !

  • Les adultes qui œuvrent auprès des enfants à s’attarder davantage aux particularités, aux différences et aux besoins spécifiques de chaque enfant. Elle leur rappelle de toujours considérer   chacun comme une personne en train de se construire, comme un citoyen en devenir.
  • Nous invitons les éducatrices et RSG à se questionner sur leur rôle d’accompagnement auprès de l’enfant, sur ce qu’elles lui  permettent d’acquérir comme outils pour cultiver son unicité et ainsi lui permettre de laisser son empreinte. Elle les porte également à constater l’empreinte unique qu’elle laisse dans leur milieu de  travail.
  • Elle incite à prendre conscience de la couleur particulière que revêt chaque milieu de garde, tant en installation et en milieu familial, et de l’apport de  chacun des intervenants à cet égard.
  • Elle constitue enfin une invitation à prendre conscience de l’impact positif SUR CHAQUE ENFANT qu’ont les CPE et les services de garde en milieu familial sur la vitalité des collectivités et dans la vie des familles québécoises.

ToonKids

Laisser un Commentaire